2018 - Du nord au sud, les mouvements naturels et migratoires opposent les départements

Lire

De 2010 à 2015, les populations ont évolué différemment d’un département à l’autre en fonction des mouvements naturels (naissances et décès) et des entrées et sorties sur le territoire départemental. Les excédents naturels, liés à la jeunesse de la population, sont l’apanage des départements les plus urbanisés. Les excédents des entrées sur les sorties reflètent l’attractivité du Sud et de l’Ouest, même si celle de la façade méditerranéenne fléchit. Sous l’effet des migrations, les écarts de dynamiques de population sont plus marqués qu’auparavant.