INJEP - Institut national de la jeunesse et de l'éducation populaire

L’Institut national de la jeunesse et de l’éducation populaire (INJEP) est un service à compétence nationale du ministère de l'Éducation nationale.
Observatoire producteur de connaissances, l’Institut national de la jeunesse et de l’éducation populaire (INJEP) est un centre de ressources et d’expertise sur les questions de jeunesse et les politiques qui lui sont dédiées, sur l’éducation populaire, la vie associative et le sport.
Sa mission : contribuer à améliorer la connaissance dans ces domaines par la production de statistiques et d’analyses, l’observation, l’expérimentation et l’évaluation. Son ambition : partager cette connaissance avec tous les acteurs et éclairer la décision publique.

www.injep.fr

Champs d'études : jeunesse, éducation

INJEP

2017 - Regards sur la mobilité internationale des jeunes d'outre-mer

Lire

En s’appuyant sur des cas et des territoires spécifiques (La Réunion, la Guyane, la Martinique, Mayotte), ce numéro propose d’apporter un éclairage sur la mobilisation d’outils et de dispositifs de mobilité internationale tant du point de vue des professionnels que des jeunes. Comment les dispositifs pensés en métropole et en Europe peuvent-ils s’appliquer dans des territoires caractérisés par l’éloignement géographique avec les lieux de décision ? Dans quelle mesure, chacune des situations spécifiques peut-elle être prise en compte pour comprendre ces mobilités ?

2016 - Les grossesses à l'adolescence en France

Lire

Plus de trente ans après le vote de la loi Veil (17 janvier 1975), et quinze ans après la loi qui a ouvert l’accès des jeunes femmes mineures à la contraception d’urgence (2001) et assoupli l’accès à l’avortement, les grossesses à l’adolescence dérangent et apparaissent toujours comme un problème social majeur dans les sociétés modernes occidentales (Le Van 1998 ; Le Den, 2012). Pourtant, dans un pays comme la France, l’ensemble des données disponibles ne montre pas de croissance significative du nombre de ces grossesses. Dans un contexte de généralisation de la contraception et d’amélioration de l’accès à l’interruption volontaire de grossesse (IVG), la grossesse à l’adolescence reste socialement perçue comme un comportement déviant.

2016 - Les métiers du sport et de l'animation dans les emplois aidés

Lire

De 2010 à 2015, dans l'ensemble du secteur non marchand, près de 121000 bénéficiaires ont signé une convention initiale d’emploi aidé relative à un métier du sport ou de l'animation (encadré), sous forme d’un Contrat Unique d’Insertion-Contrat d’Accompagnement dans l’Emploi (CUI-CAE) ou d’un emploi d’avenir (EAv).

2017 - Le sport, d'abord l'affaire des jeunes

Lire

La pratique d'une activité physique est plus courante chez les jeunes de 15 à 29 ans que chez leurs aînés : 46 % d’entre eux s'y livrent plus d'une fois par semaine, contre 39 % pour les 30-49 ans. Etude France métropolitaine et DOM.

2017 - Trois ans de parcours d'insertion des diplômés du champ du sport et de l'animation

Lire

Producteur de données : INJEP
Reproduisant un parcours d’insertion dans la vie active proche de celui des générations précédentes, la situation professionnelle des diplômés dans le périmètre du sport et de l’animation en 2010 révèle moins d’inactivité mais un chômage plus marqué.

2018 - Accueils de loisirs périscolaires : Forte croissante en lien avec la réforme des rythmes éducatifs

Lire

La réforme des rythmes éducatifs mise en place à partir de la rentrée 2013 a induit une forte augmentation de l’activité des accueils périscolaires déclarés auprès des services du ministère en charge de la jeunesse.

2017 - Le BAFA : quels effets sur les parcours d'engagement et d'autonomie des jeunes ?

Lire

Cette revue de littérature explore des travaux principalement issus de la sociologie et des sciences de l’éducation, pour analyser le lien entre BAFA, autonomie et engagement des jeunes.

2018 - Baromètre DJEPVA de la jeunesse 2017

Lire

Producteurs : Crédoc, Injep
La seconde édition du baromètre DJEPVA sur la jeunesse s’inscrit dans la volonté de proposer aux pouvoirs publics, aux corps associatifs, et plus généralement à tous les acteurs mobilisés par la jeunesse, des indicateurs récurrents sur les conditions de vie, les modes de vie, aspirations et attentes des jeunes.
En 2017, le dispositif d’enquête a été étendu aux territoires ultramarins (La Réunion, la Guadeloupe, la Guyane et la Martinique). Le document complet est accessible en cliquant sur "Lire". La fiche régionale détaillée est téléchargeable ci-dessous. Les autres régions sont disponibles sur le site de l'Injep.

pdfBaromètre jeunesse 2017 - Région Guadeloupe, Martinique, Guyane.

2018 - Leviers pour lutter contre l'illetrisme des jeunes ultramarins

Lire

Pour tenter de lutter contre un taux d'illettrisme trois à six fois plus élevé dans les territoires d’outre-mer qu’en France métropolitaine, le Fonds d'expérimentation pour la jeunesse a testé plusieurs dispositifs auprès d’élèves de l’école élémentaire au lycée en passant par l'apprentissage. Parmi les enseignements principaux, le travail de coéducation mobilise l'ensemble des équipes pédagogiques, mais aussi des intervenants, experts de ces questions, et les familles qui sont des leviers déterminants dans l'évolution positive de la confiance en eux des élèves et de leurs résultats. Pour atteindre ces objectifs, la valorisation des langues maternelles et la reconnaissance du bilinguisme semblent être des pistes intéressantes.

2018 - Illetrisme, insertion professionnelle, santé : défis pour les politiques jeunesse outre-mer

Lire

Cette note de synthèse vise à dégager les enseignements des expérimentations soutenues par le FEJ, en partenariat avec le ministère des outre-mer sur les territoires ultramarins. Elle est l’occasion de porter un regard réflexif sur les évaluations réalisées et de proposer des pistes pour de futures expérimentations dont l’ambition est de répondre de manière adaptée aux problèmes des jeunes sur ces territoires. Après avoir dressé un état des lieux de la situation des jeunes ultramarins et de leurs conditions de vie, elle présente les enseignements d’évaluations d’un certain nombre projets en se focalisant sur trois thématiques essentielles qui constituent un défi pour les politiques jeunesses sur ces territoires : illettrisme et décrochage scolaire, insertion professionnelle et santé. Enfin, des préconisations et des pistes de réflexion sont proposées à partir des résultats présentés afin d’envisager de nouvelles expérimentations dans les territoires d’outre-mer.

2018 - Baromètre DJEPVA de la jeunesse 2018

Lire

Producteurs : Crédoc, Injep
À la demande de la direction de la jeunesse, de l’éducation populaire et de la vie associative (DJEPVA) et avec l’appui de l’Institut national de la jeunesse et de l’éducation populaire (INJEP), le CREDOC a réalisé début 2018 la troisième édition du baromètre DJEPVA sur la jeunesse, une enquête nationale auprès de 4 500 jeunes de métropole et d’outre-mer âgés de 18 à 30 ans.

2016 - Les leviers pour favoriser l'accès et le recours aux soins des jeunes en insertion

Lire

Comment favoriser l’accès et le recours aux soins des jeunes précaires, confrontés à des difficultés de santé qui freinent leur insertion sociale et professionnelle ? Les expérimentations du Fonds d’expérimentation pour la jeunesse (FEJ) proposent deux types de leviers : un accompagnement social et/ou médical pour lever les freins informationnels (optimisation de la couverture maladie, prise de conscience des besoins de santé ...) et l’intervention de «médiateurs» auprès des jeunes les plus éloignés des institutions.

2018 - Le non-recours des jeunes adultes à l'aide publique

Lire

Document ressource

Cette revue de littérature porte sur le non-recours des jeunes adultes à l'aide publique en France. Ce phénomène de non-recours pourrait concerner plus d’un jeune sur deux dans une diversité de domaines (insertion, santé, logement, etc.). Le non-recours renvoie à la situation de toute personne qui ne bénéficie pas d’une offre publique, de droits et de services, à laquelle elle pourrait prétendre. La typologie du phénomène distingue quatre registres explicatifs: la non- connaissance ; la non-demande ; la non-proposition ; la non-réception.