Formation

2018 - L'apprentissage au 31 décembre 2017

Lire

Au 31 décembre 2017, les centres de formation d’apprentis accueillent 429 900 apprentis, soit une hausse de 4,3 % par rapport à 2016. Les effectifs d’apprentis dans l’enseignement secondaire sont en hausse (+ 1,5 %) pour la première fois depuis dix ans. La croissance de l’apprentissage dans l’enseignement supérieur s’accélère (+ 9,1 % contre + 5,9 % en 2016). 16,4 % des entrants en apprentissage viennent d’une classe de troisième, les jeunes de ce niveau s’orientant principalement vers une seconde générale ou technologique (64 %). Le poids de l’apprentissage parmi les 16-25 ans remonte de nouveau de 0,1 point cette année.

2018 - Les ressources des étudiants selon la formation suivie

Lire

Producteur : Ministère de l'enseignement supérieur, de la recherche et de l'innovation.
Fin 2014, les ressources mensuelles des étudiants de 18 à 24 ans s’élèvent en moyenne à 650 euros. Ces ressources sont pour plus de la moitié constituées de l’aide des parents : 92 % des étudiants reçoivent une aide régulière de leur part, de 380 euros en moyenne.

2018 - Les jeunes femmes investissent les études supérieures, mais pas encore les écoles d'ingénieurs

Lire

Le vingtième siècle a vu une forte croissance du nombre d’étudiantes : largement minoritaires en début de siècle, elles ont dépassé les hommes en volume dans les années 1970. Désormais, 57% des étudiants à l’université sont des femmes. Elles représentent plus de la moitié des étudiants en licence et en master, mais elles sont minoritaires dans les formations sélectives telles que les DUT, les écoles d’ingénieurs, les classes préparatoires aux Grandes Ecoles.

2017 - Le niveau de formation et de diplôme : déterminant dans l'insertion des lycéens professionnels

Lire

En février 2016, sept mois après la fin de leurs études professionnelles en lycée, 45 % des lycéens ont un emploi. La part des lycéens en emploi augmente de deux points par rapport à 2015. 13 % sont inactifs et 42 % cherchent du travail. Quel que soit le niveau de formation, obtenir le diplôme demeure déterminant dans l’insertion des jeunes : les diplômés ont un taux d’emploi de 49 % contre 34 % pour ceux qui n’ont pas obtenu le diplôme préparé.

2016 - Accompagner les jeunes décrocheurs des quartiers prioritaires vers la formation et l'emploi

DOCUMENT RESSOURCE

Lire

Le Commissariat général à l’égalité des territoires (CGET) renforce les dispositifs Établissement public d’insertion pour l’emploi (EPIDE) et Écoles de la 2e chance (E2C), qui bénéficient d’un soutien historique de la politique de la ville, au profit des jeunes des quartiers prioritaires.

2016 - L'apprentissage au 31 décembre 2015

Lire

Au 31 décembre 2015, les centres de formation d'apprentis accueillent 405 200 apprentis, soit une stabilité par rapport à 2014 (-0,2%). Le poids de l'apprentissage parmi les 16-25 ans remonte de 0,2 points.

2016 - Le niveau de formation et de diplôme pour obtenir un emploi

Lire

Quel que soit le niveau de formation, obtenir le diplôme demeure déterminant dans l’insertion des jeunes. En effet, en février 2015, sept mois après la fin de leurs études professionnelles en lycée, le taux d’emploi est de 46 % pour les diplômés contre 32 % pour les jeunes qui n’ont pas obtenu le diplôme préparé. Au total, 43 % des lycéens ont un emploi, 13 % sont inactifs et 44 % cherchent du travail. La part des lycéens en emploi est quasiment stable depuis 2013, tandis que la part des inactifs augmente de deux points.

2016 - La VAE en Martinique pour les diplômes certifiés DJSCS

Lire

Le dispositif de Validation des Acquis d’Expérience est mis en place en Martinique depuis plus de 10 ans. Il a été progressivement assimilé dans le paysage de la formation professionnelle et a permis à de nombreuses personnes de faire valoir leur expérience dans le secteur Sanitaire et Social afin d’obtenir le diplôme d’Etat correspondant. Cette étude a eu pour objectif de présenter une photographie des candidats et de leur parcours, mais également d’analyser les obstacles rencontrés et de proposer des solutions d’accompagnement adaptées.

2015 - L'accès des jeunes à la formation et à l'emploi dans les Départements d'Outre-Mer

Lire

Producteur : CGET (Commissariat Général à l'égalité des Territoires).

Comparés à ceux de métropole, les jeunes des départements d’Outre-mer (Dom) disposent d’un plus faible niveau d'étude. Ce retard relatif en termes de formation influe directement sur leur situation professionnelle : ils sont plus souvent touchés par le chômage et lorsqu’ils ont un emploi, c’est plus souvent à temps partiel et dans des métiers peu qualifiés. A l’intérieur des Dom eux-mêmes, des différences en termes de niveaux d'étude et d’activité apparaissent. Les capitales économiques regroupent emplois et population diplômée, tandis que la proportion de jeunes au chômage ou en inactivité est plus élevée dans les communes rurales. Les ministres de la Ville, de la Jeunesse et des Sports et des Outre-mer ont présenté, le 4 septembre 2015, un plan jeunesse Outre-mer destiné à répondre à ces inégalités. Le Commissariat général à l'égalité des territoires (CGET) est déterminé à y contribuer.

2015 - Faire des études supérieures, et après ? Enquête génération 2010 - Interrogation 2013

Lire

Que sont devenus les 369 000 jeunes sortis de l’enseignement supérieur en 2010, avec ou sans diplôme ? Pour y répondre, le Céreq a analysé les trois premières années de vie active de ces jeunes de la Génération 2010, interrogés en 2013. Portrait de la génération, socialisation professionnelle, panorama détaillé des conditions d’insertion, évolution des emplois occupés et comparaison entre deux générations (2004 et 2010), telles sont les grandes thématiques de cette nouvelle édition. Elle présente de façon détaillée les trajectoires des jeunes sortants de l’enseignement supérieur en 2010, avec ou sans diplôme. Elle apporte un éclairage original sur la transition des études supérieures à l’emploi.

2015 - Repères et références statistiques : Enseignements, Formation, Recherche

Lire

Repères et références statistiques sur les enseignements, la formation et la recherche est une publication annuelle éditée depuis 1984. Elle fournit, en un seul volume, toute l'information statistique disponible sur le fonctionnement et les résultats du système éducatif. Elle comprend également un aperçu synthétique des principales données sur la recherche française. Elle présente un volet spécifique sur la France d'Outre-mer.

2015 - Région de naissance, région de résidence : les mobilités des diplômés du supérieur

Lire

En 2012, en France, 15 millions de résidents sont titulaires d’un diplôme du supérieur ou en cours d'études supérieures. Les personnes disposant des niveaux de formation les plus élevés sont également les plus nombreuses à quitter, au cours de leur vie, leur région de naissance. Parmi les étudiants et diplômés du supérieur résidant en France, près d'un sur trois vit dans une région différente de celle où il est né, et près d’un sur huit est né à l'étranger. Leur répartition géographique est très variable : entre 25 et 34 ans, plus de la moitié des résidents franciliens est diplômée ou étudiante du supérieur contre moins d'un tiers des résidents corses.

2015 - CAP-BEP des difficultés d'insertion encore aggravées par la crise

Lire

Après trois ans de vie active, les jeunes diplômés de l’enseignement professionnel secondaire en 2010 affichent un taux de chômage de 24 %. La crise heurte frontalement les diplômés de CAP et BEP, venant détériorer encore leur positionnement sur le marché du travail. Sans être épargnés par la crise, les bacheliers technologiques ou professionnels sont nettement moins exposés. À terme, la pertinence du niveau V pourrait ainsi être mise en question.

2015 - L'insertion professionnelle des jeunes sortants de lycée, 7 mois après la fin de leurs études

Lire

Sept mois après la fin de leurs études professionnelles en lycée, 44 % des lycéens ont un emploi en février 2014. La situation d’emploi est sensiblement la même que celle observée en 2013. Quel que soit le niveau de formation, obtenir un diplôme demeure déterminant dans l’insertion des jeunes : 47 % des diplômés travaillent contre 32 % des sortants n’ayant pas obtenu le diplôme préparé.

2015 - Les chiffres clés de la VAE en Martinique

Lire

Chiffres présentés lors des 1ères Assises Régionales de la Formation qui ont eu lieu en décembre 2014.

2013 - La formation en Martinique

Lire

Chiffres clés sur les stagiaires, les formations proposées, les organismes de formation, les financements, ...

2012 - Le devenir des bénéficiaires de formation intervenant dans le secteur des services à la personne

Lire

Cette étude s’inscrit dans le cadre des axes de travail de l’Association de Gestion de l’Environnement de la Formation en Martinique (AGEFMA) qui œuvre pour une mise en corrélation de la formation et de l’emploi en Martinique par le biais d’actions diversifiées. L’Observatoire Régionalde l’Emploi et de la Formation (OREF), organe de l’AGEFMA favorise la réflexion anticipatrice et la mise en œuvre de politiques régionales de formation en adéquation avec la réalité du terrain. C’est à ce titre que l’OREF est amené à favoriser l’émergence d’études afin de mieux appréhender le contexte local de l’emploi - formation et d’assurer un suivi et une évaluation des dispositifs mis en place.

2014 - La formation aux professions de la santé en 2012

Lire

Ce document de travail présente les résultats de l’enquête auprès des établissements de formation aux professions de santé en 2012. Cela concerne tous les élèves ayant effectué une inscription ou ayant été diplômés en 2012. Des tableaux régionaux sont présentés.

2014 - En février 2013, 43% des jeunes sortant de lycée ont un emploi sept mois après la fin de leurs études

Lire

Note d'information : Sept mois après leur sortie de formation professionnelle ou technologique, 43 % des lycéens ont un emploi en 2013. La situation de l’emploi est bien moins favorable que celle observée en 2012

2014 - La formation aux professions sociales en 2012

Lire

Ce document de travail présente les résultats de l’enquête auprès des établissements de formation aux professions sociales en 2012. 14 formations ont été enquêtées : conseiller en économie sociale familiale, assistant de service social, éducateur spécialisé, technicien de l’intervention sociale et familiale, éducateur de jeunes enfants, éducateur technique spécialisé, moniteur-éducateur, aide médico-psychologique, médiateur familial, fonction d’encadrement et de responsable d’unité d’intervention sociale, fonction de directeur d’établissement et de service d’intervention sociale, diplôme d’État d’ingénierie sociale, auxiliaire de vie sociale et assistant familial.

2014 - La VAE en 2012 dans les ministères certificateurs

Lire

En 2012, environ 64 000 dossiers de candidatures à un titre professionnel délivré par un certificateur public ont été jugés recevables à la validation des acquis de l’expérience (VAE). 48 700 candidats se sont présentés devant un jury en vue de l’obtention de tout ou partie d’un titre ou d’un diplôme et, parmi eux, environ 28 700 candidats ont obtenu une validation totale. Ces chiffres sont en baisse par rapport à 2011, alors qu’ils avaient été stables entre 2010 et 2011. Depuis la mise en place du dispositif en 2002, plus de 250 000 personnes ont été certifiées par la voie de la VAE.

2013 - Les formations et les métiers de la petite enfance

Lire

Cette étude porte sur la formation des professionnels peu qualifiés en charge des enfants de 0 à 6 ans : assistant(e)s maternel(le)s, assistants familiaux, auxiliaires de puériculture, agents titulaires du CAP petite enfance travaillant en crèche, animateurs de centre de loisir et agents territoriaux spécialisés des écoles maternelles (ATSEM). On trouve ici essentiellement une analyse intéressante de la formation, des diplômes et des métiers du secteur, sans présenter de chiffres détaillés.

2013 - Dispositifs académiques de validation des acquis : le nombre de diplômes délivrés reste stable en 2012

Lire

L’activité de validation des acquis de l’expérience (VAE) représente 20 800 candidatures à un diplôme technologique ou professionnel délivrés par l’éducation nationale en 2012, dont les deux tiers obtiennent une validation totale du diplôme postulé.

2013 - Réussite et échec en premier cycle

Lire

Producteur de donnée : MESDR (Ministère de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche)
Le parcours des étudiants en premier cycle est ponctué de réorientations et de redoublements. Ainsi, seul un étudiant sur deux passe directement en deuxième année de licence (un sur quatre redouble et un sur quatre se réoriente ou abandonne ses études supérieures), alors que parmi ceux qui parviennent en troisième année de licence générale, près de sept étudiants sur dix obtiennent le diplôme en un an (neuf sur dix en licence professionnelle). Mais au final, si l’on retient comme définition de l’échec en premier cycle le fait d’être sorti de l’enseignement supérieur sans diplôme, alors le taux d’échec en France est de l’ordre de 19 %, soit dix points de moins que la moyenne de l'O.C.D.E.

2013 - Le supérieur : moteur de la croissance de l'apprentissage en 2010 et 2011

Lire

Au 31 décembre 2011, les centres de formation d’apprentis accueillent 436 300 apprentis, soit une hausse de 2,4% par rapport à 2010. Cette évolution est la résultante de deux mouvements contraires : la baisse des effectifs d'apprentis dans le secondaire et l’essor de ceux dans le supérieur.

2013 - Les prestataires de formation continue en 2011

Lire

Le secteur de la formation continue à croître sur fond d’activité économique ralentie. En 2011, dans un contexte d’activité économique ralentie, le chiffre d’affaires réalisé par les organismes dispensateurs de formation professionnelle, qu’il s’agisse de leur activité principale ou d’une activité secondaire, a continué à progresser (+5,0 %)

2013 - La régionalisation des dépenses de formation des entreprises au titre du plan de formation

Lire

Le comportement des entreprises en matière de plan de formation est relativement peu connu au niveau régional...

2013 - Adéquation Emploi/Formation dans les Accueils Collectifs de Mineurs en Martinique

Lire

Cette étude a pour objectif de présenter une photographie des acteurs (organismes de formation, organisateurs d’ACM, animateurs), d’analyser l’emploi et la formation, et de proposer des préconisations pour favoriser la professionnalisation de ce secteur.

2010 - Données, portraits et typologies régionales (1993 à 2010)

Lire

Cet espace présente des données régionales que le Céreq a rassemblées dans le cadre de sa participation aux travaux d’évaluation des politiques régionales de formation professionnelle, mission pérenne initiée par la loi quinquennale de décembre 1993, confiée et conduite par le CCPRA devenu depuis 2004 le Conseil National de la Formation Professionnelle Tout au Long de la Vie (CNFPTLV). Dans ce cadre et pour conduire sa mission, le CNFPTLV a décidé de construire un socle de données communes, pour développer une culture partagée de l’évaluation.

2011 - Enquête sur l'insertion dans la vie active (IVA) et sur l'insertion professionnelle des apprentis (IPA)

Lire

L'insertion des jeunes sortant des CFA et des formations professionnelles ou technologiques de l'Education Nationale dépend du marché du travail, mais aussi de leur niveau de formation et de la spécialité du diplôme préparé. Aussi, est-il important de pouvoir évaluer leur insertion professionnelle, via des enquêtes nationales (IVA et IPA) en interrogeant ces jeunes 7 mois après la sortie de leur dernière année de formation. Le Rectorat et l'AGEFMA se sont donc associés pour réaliser et publier les résultats des enquêtes 2011.

2011 - Martiniquaise d'hier et d'aujourd'hui : une place grandissante dans la société

Lire

Les Martiniquaises d’aujourd’hui sont plus nombreuses et plus âgées qu’il y a trente-cinq ans. Elles sont également plus diplômées. Elles vivent plus souvent seules, avec ou sans enfant et sont deux fois plus nombreuses à être en emploi. La tertiarisation de l’économie et la diffusion des diplômes facilitent leur insertion professionnelle. Malgré ces avancées, les femmes restent plus vulnérables que les hommes sur un marché du travail en déficit d’emplois.

2007 - Analyse du tourisme sportif en Martinique

Lire

Quels métiers, quelles formations et quels besoins pour ce secteur ? Une politique de l'emploi ne peut délaisser des secteurs spécifiques à valeur ajoutée, certe quantitativement modestes mais à dimension qualitative prononcée, qui tirent vers le haut des perspectives de débouchés pour les jeunes résidents ayant grandi dans un milieu et à travers des pratiques par lesquelles ils s'identifient.

2009 - Les contrats de professionnalisation

Lire

En février 2008, l'AGEFMA a publié une étude intitulée Bilan des contrats de professionnalisation signés entre 2004 et 2006 en Martinique. Cette étude dressait le bilan des pratiques à partir d'une enquête auprès des bénéficiaires salariés du contrat. L'AGEFMA a voulu poursuivre l'évaluation du dispositif en s'intéressant au comportement des entreprises par le biais d'une enquête réalisée par les cabinets PROSPECTECO et TJB ECOCONSEIL. Il s'agit en particulier de réaliser une étude visant dans un premier temps à apprécier la perception et l'utilisation par les entreprises martiniquaises des contrats de professionnalisation en termes d'insertion professionnelle.